Cv bruler le louvre

Brûler le Louvre

Nouvelles de Didier Goupil, éd. Zinédi

Plus d'informations

Disponibilité : En stock

12,90€ TTC

Brûler le Louvre

Auteur : Didier Goupil

Éditeur : Zinédi

ISBN 978-2-84859-201-5 - 122 pages - format 13,3 x 20,3 - 12,90 €

Fictifs ou réels, les personnages de Didier Goupil expriment dans ces nouvelles leur douleur, leur rage, leurs désirs par ou autour de l’acte de création. Un texte sensible, un style épuré et poétique.

Simon fait des chefs d’œuvre, il repeint la mer en rouge, la rampe d’escalier en vert, et, toujours, son père l’admire.
Roger Cosme Estève s’échoue, la maison brûle, le crabe guette, mais la peinture, destructrice et salvatrice à la fois, rompt les digues, libère et s’impose, sans idée préconçue.
Le peintre du dimanche veut des cieux tourmentés et n’a jamais qu’une voûte éternellement bleue.
Le vitrier italien Vincenzo Peruggia vole la Joconde par patriotisme et ne regrette qu’une chose : il aurait dû brûler le Louvre !
Connus, en passe de l’être ou inventés, les artistes de ce recueil, composé de neuf nouvelles, ont recours à la peinture pour exprimer l’indicible ou clamer leurs revendications.

Le mot Bleu, on le sait, ne tache pas les doigts. C’est sans doute pour cela que les personnages des nouvelles de ce recueil, qu’ils soient de pure fiction, connus de tous tels Claude Monet et Chaïm Soutine, ou à même de le devenir demain comme Franciam Charlot et Roger Cosme Estève, ont recours à la peinture pour exprimer leur colère, soulager leur peine ou clamer leurs revendications.
Mais face aux non-dits de la famille, au silence de la société et à l’indifférence des académies, tous finiront par délaisser les pinceaux et se mettront à peindre avec leurs mains, quand ce n’est pas avec leurs poings.

Sommaire :
C’est un chef d’œuvre
La Vierge et l’enfant
Être ou l’art de dresser les pierres
Brûler le Louvre
1923, sourire au bec
Un ciel affreusement bleu
L’ogre ou le deuil de l’orgueil
Charlot se lève tôt
Est-ce ainsi que vivent les peintres

 

 

Fabricant : Zinédi

nouvelles art peinture roger cosme estève franciam charlot claude monet chaïm soutine

Ajouter un commentaire