Yan Kouton

Yan koutonL’écriture est pour Yan Kouton un regard porté sur la vie. Son premier roman Le passeur pose l’acte créatif comme une solution au vide, il l’interroge. La prédation est également un thème majeur dans son écriture, avec la violence qui l’accompagne. Dans Les oiseaux de proie, il est question de la place des individus et de leurs conflits intimes, douloureux, de leurs sentiments troubles et de leur solitude dans une société caractérisée par la violence et l’indifférence. Dans Des effondrements souterrains, Yan Kouton explore les liens entre mémoire individuelle et collective et s’interroge sur le fardeau des souvenirs, le poids du secret.
Ses sources d’inspiration littéraires sont éclectiques, elles vont de Camus à Stefan Zweig, de la littérature américaine au théâtre de Tchékov ou de Vinaver, sans oublier les philosophes. Homme passionné, Yan Kouton se nourrit aussi de cinéma, de musique sous toutes ses formes, de photo... et de peinture.